Une série de laboratoires pour la Compagnie de L'Évasion

15 septembre 2020. La Compagnie de L’Évasion est composée d’artistes plasticiens et de musiciens en situation de handicap qui ont déjà produit deux spectacles d’ombres avec orchestre dans lesquels un dialogue s’opère en direct entre illustration et musique (Fichu Serpent! en 2014 et Au Travail! en 2016), deux opus mythologiques mis en scène par François Small.

Depuis 2019, la directrice de L’Evasion développe une réflexion et une nouvelle méthode de résidence en lien avec l’atypisme de la compagnie, dans l’optique d’une nouvelle création qui devrait voir le jour à l’horizon 2022. Pour ce faire, une série de laboratoires de recherches artistiques avec d’autres artistes du territoire régional voire au delà a été mise en œuvre en partenariat avec les Tanzmatten de Sélestat.

Véritables bulles d’expérimentations opérant un dialogue entre des artistes issus de multiples disciplines et les «extra-ordinaires» performeurs de la Compagnie de L’Évasion, ces temps permettent de tester de nouvelles techniques, d’inscrire la création dans un esprit de co-contruction, de «transplanter» la dynamique de la Compagnie à divers endroits thématiques et disciplinaires et d’ouvrir un partage avec les publics dès la genèse du projet de spectacle.

Artistes associés aux espaces laboratoires:

  • Sherley Freudenreich, illustratrice et plasticienne (septembre 2019)
  • Annukka Nyyssönen, conteuse et comédienne (mars 2020)
  • Catherine Sombsthay de la Compagnie Médiane, comédienne et metteuse en scène (mars 2020)
  • Pierre Boileau, danseur et chorégraphe, en partenariat avec Pôle Sud, de Strasbourg (mars 2020)
  • Résidence croisée avec Marc Linnhoff, vidéaste, réalisateur et chef opérateur, et Hideaki Tsuji, musicien guitare classique et shamisen, en création du spectacle KuoKo (août 2020). Marc Linnhoff est lié au spectacle vivant par ses expériences musicales et théâtrales, il intègre la vidéo dans des créations pluridisciplinaires. Hideaki Tsuji est musicien professionnel et enseignant au conservatoire de Strasbourg et se produit en tant que soliste dans plusieurs ensembles de musique contemporaine. Ensemble, ils travaillent sur « Ko U Ko », spectacle documentaire et onirique calligraphie, création audiovisuelle et musicale et souhaitent opérer un dialogue particulier avec la Compagnie de L’Évasion dans cette recherche de connexion entre un art visuel ancestral (la calligraphie japonaise) et les musiques électroniques.
  • Résidence-laboratoire avec la circassienne Noémie Armbruster de la Cie Accès Soir, de Nouvelle-Aquitaine (août-septembre 2020), dans l’optique de la création du spectacle « Boum! »
  • Résidence avec Brigitte Gonzales de la Compagnie Luc Amoros (septembre 2020) qui travaille beaucoup sur la relation texte/image peinte/musique, l’idée est d’axer sur le texte écrit (les mots), l’appropriation plastique de ces mots qui deviennent image, l’aller-retour entre le mot et sa déclamation orale (très présente dans le travail de la Cie Amoros), la mise en scène et mise en espace des mots entre parlés, écrit, illustrés, autour du mot «dire».

Retrouvez toutes les actualités.